Le wax n’est pas la mode africaine

Essayages africains

Cette semaine, j’ai vu un épisode des Reines du Shopping sur M6 dans lequel on pouvait observer la charmante Ornella faire le tour de magasins parisiens dans l’espoir de trouver l’ultime look sportwear chic. Cette afropéenne friande de wax a fait un arrêt dans la boutique OWL Paris qui revendique une mode Afro-Chic. Quand la jeune femme a enfilé des jupes et vestes avec des empiècements en wax, ses concurrentes ont utilisé une déferlante de mots dérivés du champ lexical de l’exotisme pour qualifier ses essayages. Je pense qu’M6 a même mis un fond sonore de percussions à ce moment. J’ai alors eu une envie subite de leur dire « Non, le wax n’est pas africain, ethnique, exotique ou que sais-je encore ! « .

Pour une raison étonnante, ce tissu d’un grand cosmopolitisme par ses emprunts à l’Indonésie, à l’Europe et à l’Afrique est devenu l’image qu’a l’Occident de la mode africaine. Tout l’art vestimentaire d’un continent est réduit à son utilisation de cette étoffe colorée par la cire. Sa seule présence sur un élastique, un t-shirt, un pantalon, une robe ou une veste permet à son créateur de s’enorgueillir d’un soi-disant héritage africain.

Batik javanais
Batik javanais

Rappelons que le wax est en général fabriqué en inspiration de la tradition du batik javanais par des Hollandais comme Vlisco. Les Africains se le sont approprié et en sont particulièrement friands depuis au moins un siècle. Pourquoi donc ce besoin d’ethniciser ce tissu manifestement interculturel sous l’unique prétexte qu’il est apprécié par des Africains? Sa seule présence ne peut permettre à un objet de revendiquer un style africain. Pour le faire, il faudrait qu’il ait été conçu par un Africain avec un design typiquement africain ou soit réalisé avec un tissu réellement africain. Et surtout, la mode est avant tout mondiale, elle puise son inspiration d’influences et de tissus venant des quatre coins du globe alors cessons de marquer du sceau de l’ethnique ou de l’exotique les tenues de wax. Pour moi, c’est avant tout une cotonnade éminemment cosmopolite que des couturiers de la terre entière savent sublimer :

Pour finir, ce qui me dérange le plus au sujet de la confusion wax et textiles africains est le fait qu’elle masque l’étendue de la richesse des tissus authentiques du continent et de la variété de ces derniers. Pour l’illustrer, je vais vous citer quelques étoffes typiquement africaines :

  • Le faso dan fani, incarne pour moi la politique de stimulation de l’économie locale au Burkina Faso pendant les années Sankara.
  • Le kita est un tissu qui nous vient du peuple Akan (Côte d’Ivoire et Ghana). Je le trouve particulièrement intéressant, car ses couleurs renferment une symbolique importante.

 

  • Le bogolan élégamment recouvert par des illustrations de la vie dans les villages sahéliens traditionnels dessinées avec des encres naturelles.
  • Les pagnes qui sont conçus par l’ethnie baoulé.

En bonus, je vous présente quelques adresses parisiennes pour vous mettre à une mode d’inspiration africaine :

FlagShip OWL Paris
38 rue Caulaincourt
75018 Paris

June Shop
13 Villa Saint Michel
75018 PARIS

Mansaya
18 rue cite phalsbourg-
75011 Paris

AFRICOULEUR
108 rue Saint-Maur
75011 PARIS – FRANCE

La liste est ouverte alors faites moi part de vos bons plans de mode africaine à Paris en commentaires 😉 !

Cet article a 22 commentaires

  1. Les tissus africains meconnus sont vraiment pour moi plus authentiques et vraiment je trouve que c est une magnifique illustration de la diversite meconnnue des cultures africaines. Article de qualite.

  2. petiteyaye

    Merci de remettre les pendules à l’heure ! Au sénégal la wax reviennent un peu à la mode grâce notamment à la déferlente « afro-chic » qui l’a remis au goût du jour mais le bazin prédomine largement. Dans ma région de coeur c’est thiou et indigo !

  3. Louis Konsack

    Excellant article qui relève la confusion entre le Wax et le textile africain dans certains esprits, malheureusement. Bravo et merci de mettre les tenues vestimentaires africaines à l’honneur.

  4. The Brownette

    Je suis d’accord avec toi, il suffit d’avoir un imprimé un peu typé batik ou wax pour entendre parler d’African Chic et tutti quanti…
    Point trop n’en faut.
    Tu as raison de présenter une partie des autres tissus africains. Il manque d’ailleurs le bazin !

    The Brownette
    http://www.IAMHAPPYINBLACK.wordpress.com

  5. Perle

    Merci pour cette article. J’avais cherché sur le site de M6 ses adresses shopping sans succès et j’avais oublier son nom. Son shopping était au top !

    1. sandra

      J’avais également mis du temps pour les retrouver !

  6. Carole

    J’aime beaucoup ton article. Bises, Carole

  7. manouella92

    C’est un article très bien conçu et surtout très intéressant. Il y a certains tissus que je ne connaissais pas. Merci pour cette culture!
    Bises à toi

  8. liyustyle

    Article très utile! Les tissus sont sublimes!

  9. productionent

    on apprend des choses. je suis aussi intéressée par la mode africaine, même si pour l’instant sur mon blog je ne fais que des chroniques humoristiques sur les tracas de femmes face à l’esthétique

  10. Grâce Minlibé

    Un article de qualité!!!!! Merci d’avoir mis en lumière le kita, le bogolan et toutes ces pépites qui viennent vraiment de l’Afrique.

  11. ellye

    Bonne idée de présenter tout ça, personnellement, j’associai aussi ce tissu à l’Afrique. Comme quoi parfois internet nous met dans le faux et parfois il nous remet dans le vrai

  12. L'Afro

    Article toujours d’actualité 😉 en tout cas, super de découvrir ce blog 🙂

  13. NKOUNGA

    Très bon article !! 🙂
    Cela dit je suis quand même contente que l’on reinvestisse dans le wax ! 😉

  14. Afropuff

    Une boutique en ligne intégrant des tissus 100% africains : pagne manjak, pagne mancagne… au style européen : http://www.basseralparis.com

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.