Guide du Paris asiatique : quartiers, musées, bonnes adresses

Vous vous demandez que faire ce week-end à Paris ou en région Île-de-France? Je vous propose de profiter de votre temps libre en région parisienne pour explorer le Paris asiatique.

L’Asie, est un continent immense, riche de plus de 4 milliards d’habitants répartis dans 46 pays et parlants près de 2000 langues. Une population foisonnante donc avec une grande diversité culturelle. Il vous sera donc difficile d’en saisir la complexité en quelques journées de tour d’Asie à Paris. En revanche, la capitale a connu plusieurs vagues migratoires asiatiques au long de son histoire. Ainsi, d’importantes communautés chinoises, indiennes et indochinoises vivent dans la région parisienne. Grâce à elles, la Ville lumière et ses alentours se sont enrichies des cultures d’extrême Orient. Ces Parisiens cosmopolites portent haut et fort leur héritage culturel asiatique qu’ils métissent de leur identité française. Ils contribuent à faire de Paris cette ville vibrante et pluriculturelle que j’aime. Je vous propose d’en découvrir un condensé pour vous évader à Paris.

Le sous-continent indien dans les rues du Paris asiatique

Pour commencer notre immersion dans le Paris asiatique, je vous propose de faire cap sur vers l’Asie du Sud. Et plus précisément vers l’Inde, le Sri Lanka et le Pakistan qui sont les pays du sous-continent indien les plus représentés en Île-de-France. La présence indienne en France en région parisienne est assez récente. Elle est le résultat de vagues migratoires ayant eu lieu dans les années 1970-1980 suite à la fermeture des frontières britanniques puis à l’exil des Tamouls et des sikhs persécutés dans leurs pays. À ces vagues migratoires, il faut ajouter celles provenant des Indiens installés dans d’anciennes colonies telles que l’Île Maurice qui furent rapatriés au moment des décolonisations. Les Franciliens ascendants d’Asie méridionale vivent partout en Île de France. On distingue toutefois quelques îlots parisiens où se concentrent boutiques, épiceries et restaurants qui font vivre la culture sud-asiatique à Paris.

Le plus connu d’entre eux est le Passage Brady, surnommé Little Islamabad. Là se trouvent de nombreux commerces pakistanais et restaurants indo-mauriciens qui vous plongeront dans l’ambiance indienne. Parfums de safrans, saris chatoyants vous immergent littéralement à Port-Louis et à Madras.

  • Adresse : Passage Brady – Entre Boulevard de Strasbourg et rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris
  • En métro : Château d’Eau ou Strasbourg Saint-Denis

Poursuivons notre balade vers le Nord parisien afin de nous arrêter dans Little Jaffna, au coeur de la Chapelle. Ce quartier est l’épicentre des communautés Tamouls du Sri Lanka et du sud de l’Inde. Humer l’air de ce quartier donne faim en raison des nombreux restaurants indiens et vendeurs d’épices qui s’y concentrent. Faire un tour dans ce Little India donne également l’occasion de garnir son sac à emplettes de DVD Bollywood et tenues orientales. Ce quartier me charme toujours autant malgré le fait que j’y passe très régulièrement pour prendre mon train à la gare du Nord.

  • Adresse : Au croisement du Faubourg Saint Denis et du Boulevard de la Chapelle, Paris 75018
  • En train : gare du Nord ou métro la Chapelle

La communauté chinoise, la plus importante du Paris asiatique

Les premiers Chinois se sont installés en France depuis le début du XXème siècle. 140 000 hommes originaires de la province pauvre de Wenzhou avaient été appelés à soutenir l’effort de guerre des Alliés avec leur force de travail. Ils sont chargés de construire des routes, des tranchées et autres infrastructures utiles aux armées françaises et britanniques. Ils finiront par subir le racisme des populations autochtones des terres qu’ils sont venus sauver. Plusieurs milliers mourront sur les champs de bataille et une petite partie contribuera à bâtir les fondations de la communauté chinoise parisienne. À eux s’ajoutent les exilés de Dongbei arrivés dans les années 1990.

Pour découvrir le Paris chinois d’aujourd’hui, je vous propose de vous diriger vers le Marais qui abrite le plus vieux quartier chinois de Paris. Entre la rue Volta et la rue du temple se trouve l’antre parisien des Chinois Wenzhou. L’occasion de découvrir le Paris asiatique tout en authenticité. Courts de taï-chi dans le square du temple, cantines chinoises rue Volta et maroquiniers vous plongeront dans l’une des multiples facettes de la culture asiatique à Paris.

  • Adresse : rue Volta, square du temple, 75003 Paris
  • En métro : Arts et métiers

Le second sentier chinois se trouve à Aubervilliers. Aubervilliers n’est pas à visiter, il n’y a que des commerces de gros. Mais c’est l’occasion pour moi d’évoquer Chaolin Zhang qui est mort le 7 août 2016 des suites d’un vol violent découlant du cliché raciste « les chinois ont de l’argent ». Chaolin Zhang avait 49 ans, il était père de famille, couturier et n’avait pas d’argent sur lui. Il est devenu malgré lui un symbole de la lutte contre le racisme anti-asiatique.

Retournons dans Paris intra-muros pour pénétrer dans un autre chinatown parisien : le quartier du Belleville chinois. On y trouve un nombre impressionnant de restaurants proposant des spécialités chinoises. Le bon plan pour une soirée originale sur thématiques chinoise est de se rendre au restaurant karaoké Chinatown Belleville pour faire l’expérience d’une soirée entre amis pleine de fous rires.

  • Adresse : de la rue Belleville au boulevard la Villette, Paris 75020
  • En métro : station Belleville

Pour finir avec ce tour de Chine en région parisienne, j’ai décidé de vous parler d’un édifice chinois qui m’a toujours intriguée. En tant que personne ayant des attaches fortes dans l’Est de la région parisienne, cette pagode qui émerge au loin lorsqu’on emprunte la A4 fait partie de mon quotidien. Située à Alfortville, elle a été bâtie en 1992 par un architecte chinois en prenant pour inspiration la cité interdite. Rien que ça ! Cet hôtel-restaurant chinois porte le joli nom de Chinagora. Depuis toutes ces années que je passe dedans, je suis folle de curiosité d’en découvrir l’intérieur. Je compte bien profiter de mes prochaines staycation parisiennes pour m’y dépayser et déguster l’ensemble des mets proposés dans le restaurant qui a été modernisé en 2014. Si vous y êtes déjà allé, racontez-moi tout en commentaires!

  • Adresse : 1 Place du Confluent France-Chine, 94140 Alfortville
  • En train : métro École Vétérinaire de Maisons-Alfort, gare RER D Maisons-Alfort Alfortville

Le Paris asiatique est surtout Indochinois

L’Indochine est une péninsule située au sud de la Chine et à l’Est de l’Inde. La France s’est partagé la colonisation de ces territoires d’Asie du Sud-Est avec les Britanniques. Cela explique les liens culturels forts entre les peuples de Thaïlande, du Vietnam, Cambodge, Laos et notre pays. Durant la Première Guerre mondiale, ils ont contribué à l’effort de guerre en travaillant pour l’industrie militaire. Pour ceux qui devaient s’exiler, la France est naturellement apparue comme une destination de premier choix. Ainsi, la France fut une terre d’accueil pour les boat people dans les années 1975 fuyant le communisme du Vietnam ou encore les Cambodgiens s’exilant face au génocide perpétré par les Khmers rouges. La présence de français d’origine indochinoise en région parisienne est le résultat de ces différentes vagues migratoires ayant cours depuis le début du XXème siècle. Les liens sont si forts entre l’Asie du Sud Est et la Chine que beaucoup ont également des ancêtres chinois.

Le point de ralliement des communautés sino-cambodgiennes, Sino-Thaïlandaise et Sino-Laotienne se trouve au coeur du 13ème arrondissement de Paris, dans le fameux triangle de Choisy. Les commerces y sont quasi exclusivement détenus par des personnes originaires d’Asie du Sud Est. Ce qui en fait le quartier approprié pour qui veut d’immerger dans les cultures d’extrême orient. J’adore m’y rendre pour tester l’un des nombreux restaurants vietnamiens ou thaïlandais du quartier. J’y vais très souvent à l’aveugle, au gré de mes envies et sans recherches préalables.Si vous avez besoin d’être guidés pour savoir par où commencer, je vous invite à la lecture du blog La petite banane. Son auteure, Grace Ly, est une talentueuse blogueuse qui partage une foule de bonnes adresses pour manger asiatique à Paris. D’origine sino-cambodgienne elle a dans ses articles un ton engagé pour la lutte contre les stéréotypes attribués aux Asiatiques.

  • Adresse : avenues de Choisy, d’Ivry et le boulevard Masséna, 75 013 Paris
  • En métro : stations Maison Blanche, Tolbiac et Olympiades

Le Paris asiatique est aussi coréen et japonais

Le Japon et la Corée du Sud ne représentent pas une communauté importante en France. Cela n’empêche pas les parisiens d’être conquis par la culture de ces pays.

Autrefois quartier gay, la rue Sainte-Anne est depuis les années 1980 la mécque des cuisines coréennes et japonaises à Paris. J’y ai savouré mon premier bibimbap dans un dolsot bien chaud. Si votre palais vous réclame des plats traditionnels japonais et corééns, ce Little Tokyo parisien est le lieu où se rendre.

  • Adresse : rue sainte Anne, 75 001 Paris
  • En métro : station Pyramide

J’ai travaillé un temps dans le 13ème ce qui m’a permis de découvrir le triangle de Choisy dont je vous ai déjà parlé. J’ai aussi pu y explorer un chantre de la pop culture japonaise à Paris : le café manga. On y trouve en illimité à des mangas (qui l’eu cru ?), jeux vidéo et gourmandises nippones. Je m’y suis rendue par simple curiosité sur une pause déjeuner. N’étant pas fan de manga, j’ai trouvé le lieu charmant, mais sans plus. Depuis, il a été rénové. Je pense que c’est un lieu top pour les amateurs de manga. Je pense d’ailleurs y retourner avec mon fils qui est maintenant bien plus grand et avide de jeux vidéos.

  • Adresse : 9 Rue Primo Levi, 75 013 Paris
  • En métro : station Bibliothèque François Mitterand

Pour les aficionados des cuisines coréennes et japonaises, k-mart est l’épicerie asiatique incontournable. Pour trouver les ingrédients indispensables à vos recettes coréennes, armez-vous de votre sac à victuailles et direction vers l’une des 3 adresses parisiennes :

  • K-mart Beaugrenelle, 9-11 Rue Robert de Flers, Paris 75 015 | métro Charles Michels
  • K-mart Champs Elysées, 9 Rue du Colisée, Paris 75 008 | métro Franklin D. Roosevelt
  • K-mart Opéra, 4-8 rue Sainte-Anne, Paris 75 001 | métro Pyramides

Pour aller plus loin dans votre découverte du Japon à Paris, vous pouvez participer à l’un des ateliers organisés par les centres culturels du Japon de Paris :

  • maison de la culture du Japon, 101 bis quai Branly, 75015 Paris | métro Bir-Hakeim | Voir la programmation sur le site internet
  • Espace culturel franco-japonais, 12 Rue de Nancy, 75010 Paris | métro château d’eau | Voir la programmation sur le site internet

Des musées pour découvrir les cultures d’Asie à Paris

Nous avons parlé gourmandises asiatiques, shopping à la mode coréenne ou indienne et de balades dans les quartiers chinois. Pour parfaire notre visite, je vous propose maintenant d’explorer les arts asiatiques grâce aux musées qui leur sont consacrés.

> Musée national des arts asiatiques – Guimet

Le musée détient une collection impressionnante de pièces artistiques venant de toute l’Asie. Estampes japonaises, manuscrits, art khmer, statues de divinités sont quelques-unes des œuvres d’art orientales que vous pourrez y voir. Le lieu propose également des ateliers à réaliser avec ou sans les enfants. Après avoir acheté tout un tas d’objets dérivés Yokaï watch à mon fils, il me tarde de l’y amener pour qu’il apprenne à dessiner seul ses petits yokaï. Ne manquez surtout pas de faire un détour par la galerie du panthéon bouddhique en quittant le musée !

  • Adresse : 6 place d’Iéna, 75116 Paris
  • En métro : stations Iéna et Boissière
  • Programmation sur le site Internet

> Musée des arts de l’Asie – Cernuschi

Ce musée est installé dans un ancien hôtel particulier. Il présente les objets d’arts asiatiques collectionnés par Henri Cernuschi. Cet italien amoureux de l’Asie est également à l’origine de la BNP.

  • Adresse : 7 avenue Vélasquez, 75 008 Paris
  • En métro : station Villiers
  • Programmation sur le site Internet

Spiritualités asiatiques à Paris

Pour finir ce tour du Paris asiatique, je vous propose de nous arrêter sur ce qui fait l’âme de l’Asie. Pour moi, elles sont fondamentales. Connaître les croyances les plus profondes d’un peuple permet de comprendre intimement les bases sur lesquelles se sont créées ses institutions culturelles. Qui suis-je ? Pourquoi suis-je? Quel est le sens de l’existence? Toutes ces questions métaphysiques nous traversent tous. Pour certains d’entre nous, elles sont obsessionnelles. Là manière dont on y répond à titre collectif ou personnel est tellement éclairante sur le pourquoi du comment de nos actions, de notre quête d’accomplissement. Je trouve que les spiritualités asiatiques au travers de la méditation notamment offrent de bons outils pour tendre vers cet épanouissement personnel en trouvant des réponses en soi.

De nombreux Franciliens se proclament de confession Sikh. Ils prient dans des temples ouverts à tous appelés Gurdwara. Vous trouverez le plus grand d’entre eux à Bobigny : Gurdwara Singh Sabha. Avant de vous y rendre, consultez le protocole à respecter. À la fin des dévotions, vous aurez le droit à un délicieux repas indien. Plus accessible en transports en commun, le temple hindou Sivan Parvathi dédié à Shiva vous ouvre les portes à La Courneuve. Des cérémonies quotidiennes y sont organisées. Là encore, comme dans tous lieux de cultes veillez à respecter la solennité du lieu.

Adresse : 159 avenue Paul Vaillant Couturier, 93120 La Courneuve

En train : gare du Bourget

Pour vous initier au bouddhisme, la capitale regorge de temples. Je vous conseille de vous rendre temple bouddhiste tibétain Kagyu Dzong inauguré en 1985. Pourquoi ? Car il est implanté dans l’un des plus beaux écrins de verdure Parisien : le lac Daumesnil du bois de Vincennes. Difficile de trouver à portée de métro un lieu plus privilégié pour atteindre l’éveil. Les moines qui y demeurent vous y donneront des enseignement et vous pourrez méditer avec eux. à rendez-vous au lac Daumesnil. À côté, vous trouverez la pagode de Vincennes qui accueille des célébrations bouddhistes animées par les différentes communautés indochinoises d’Île de France.

  • Adresse : 40 bis route de Ceinture du lac Daumesnil, 75 012 Paris
  • En métro : station Porte Dorée
  • Programmations sur les sites Internet du temple tibétain et de la pagode

Dans les cultures asiatiques, le corps et l’esprit ne sont pas séparés. Ils ne font qu’un. En agissant sur le corps, on peut relaxer l’esprit et inversement. Dans toute la région parisienne, de nombreuses associations proposent des cours de yoga, méditation ou taï-chi afin de permettre au plus grand nombre d’expérimenter les arts ancestraux du bien-être venu d’Asie. Le bon plan pour trouver un atelier près de chez soi est de se renseigner auprès de sa mairie ou encore mieux, de se rendre au forum des associations organisé en début d’année. C’est en plus l’occasion d’étendre son cercle amical au sein de sa communauté locale.

Nous avons à présent terminé notre tour du Paris asiatique. J’espère que la balade vous a plu. Dites-moi en commentaires ce que vous en avez pensé et si j’ai oublié des spots asiatiques incontournables ! Et si vous souhaitez poursuivre votre visite du Paris cosmopolite, vous pouvez également retrouver ici mon guide sur l’Afrique à Paris.

Cet article a 7 commentaires

  1. Carine

    Merci pour toutes ces adresses je vais sûrement en tester

  2. Imanoid

    Olalallalalala! Mais quelle plaisir de te lire, je découvre ton blog aujourd hui et ça fait du bien de lire du contenu intéressent merci à toi et très vite

  3. yasmine

    Merci pour toutes ses adresses, j’en ai découvert certaines

  4. Lys

    Hello ! J’adore la culture asiatique, et c’est vrai que déjà à Paris on peut se plonger en immersion dans cette merveilleuse culture…de belles adresses à découvrir et à tester lors d’un prochain passage à Paris

  5. MADE IN 1998.

    Trop cool toutes ces adresses ! Hâte de retourner sur Paris pour tester ça 🙂

  6. Sandra

    Vraiment chouette ce petit tour. J’ai particulièrement aimé la dernière partie et suis en accord totale avec ce que tu dis : c’est important de s’intéresser aux croyances pour comprendre ! J’essaie de me documenter mais c’est un vaste chantier !
    En tout cas, j’ai transmis ton article qui intéressera surement ma copine fraîchement débarquée à Paris !
    Merci pour ce partage !
    https://www.popcornetpellicule.com/

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.