Nos vacances en famille en Hauts de France

  • Post author:
  • Reading time:13 mins read

Si on m’avait dit qu’un jour, je passerais mes vacances dans le Nord. Comme quoi, il ne faut jamais dire fontaine, je ne boirais pas de ton eau. Car cet été, nous avons passé nos vacances en famille en Hauts de France.

Avec le contexte particulier du confinement suivi des mesures barrières et de la crise économique qui s’annonce, j’ai un peu tardé à me lancer dans la planification de mes vacances d’été. J’étais partie sur l’idée de jouer la sécurité en jonchant mon été de micro-aventures tout autour de la maison. Il faut bien dire qu’il y a de quoi faire en région parisienne. Mais bon, plus mes vacances approchaient et plus l’appel du grand large me faisait de l’œil. Et je dois bien l’avouer, la plage, le sable fin et moi c’est une belle histoire d’amour qui se renouvelle tous les étés.

Donc me voilà, à quelques jours du départ de vacances le plus chargé de l’année à rechercher une location estivale en bord de mer à moins de 3 heures de la région parisienne. Vous imaginez bien que la tâche fut ardue. Et c’est ainsi que je me suis retrouvée à réserver une semaine au camping Dunkerque pour nos vacances familiales. Le tout avec un enthousiasme assez timoré pour le Nord et l’ambiance Ch’ti. Je vous propose de vous emmener dans cette découverte surprenante de la région Haut de France.

Farniente sur la plus belle plage du Nord : Malo les Bains

Dès notre arrivée, nous n’avions qu’une envie, voire la mer. Nous avons donc fait cap vers Malo les Bains aka l’auto proclamée « plus belle plage du Nord ». Qui suis-je pour en douter ? En tout cas, l’ambiance y est bouillonnante. Moi qui pensais pouvoir adopter plus facilement un brin de distanciation sociale sur la côte d’Opale, je fus bien vite détrompée ! Nous avons eu du mal à atteindre la digue tant le lieu était peuplé par des centaines de vacanciers tout aussi avides de voir la plage que  nous. Se frayer un passage parmi les nombreux badauds et se garer ne fut pas chose facile. La mer du Nord, ça se mérite. Je dois ici vous faire une confession. La présence de ces nombreux promeneurs détendus et souriants n’a fait qu’accroître notre plaisir d’être là. La joie palpable des familles, couples, amis et autres flâneurs nous entourant était si communicative. Comme sur les plages du Sud en été, le carré de sable face à la mer vaut de l’Or.

J’ai pu me prélasser sur le sable en contemplant les voiliers naviguant au large tout en laissant les enfants s’amuser avec nos voisins de serviettes. Pour les baignades, on repassera, car malgré la canicule, et la bonne humeur ambiante la mer reste quand même assez froide. Mais s’amuser avec le sable, se laisser hypnotiser par l’horizon et admirer les coquillages était bien suffisant pour ravir notre petite troupe.

À force d’arpenter à plusieurs reprises Malo les Bains, nous avons fini par repérer les zones les moins denses de la plage qui ont fini par devenir le spot quotidien de nos vacances. Comme je suis gentille, je vais partager l’info avec vous : entre le Mémorial des Alliés et l’Office du Tourisme. Là, il est plus facile de se garer et le banc de sable est suffisamment étendu pour pouvoir profiter de la plage en toute sérénité en temps de pandémie. Autre avantage, à marée basse les nombreux creux de sable offrent de multiples pataugeoires où les petits peuvent barboter en toute sécurité dans des eaux tièdes.

Une station balnéaire au coeur des dunes de Flandre : Bray Dunes

Après un jogging matinal qui m’a permis de découvrir l’église de Warhem, nous avons décidé de découvrir une autre plage du Nord dans la commune de Bray Dunes. Histoire de vérifier si le titre de « plus belle plage du Nord » auto-attitré de Malo les Bains est bel et bien mérité.

Verdict? Alors, comment vous dire…? Si on m’avait bandé les yeux pour me conduire jusque là, j’aurais eu le plus grand mal à réaliser que j’étais sur une plage différente. Du monde, une digue, des cabanons de plage, du sable brun, une mer froide, peu de vagues, des voiliers au loin : copié-collé de Malo les Bains. Plaisant, sans que cela vaille la peine de faire des kilomètres supplémentaires pour si peu.

Balade sur les quais du port de Dunkerque

Pour notre troisième journée, après être parvenus à nous sortir de la torpeur dans laquelle ce troisième jour caniculaire nous avait plongés, nous sommes allés au port. L’élément emblématique de la ville, qu’on voit au loin depuis les plages. Ce qui m’a marqué par cette chaude journée, c’est la fraîcheur apportée par le vent venant de la manche sur nos peaux. Cela a rendu notre promenade sur les quais particulièrement agréable.

Après 2 journées vibrantes, c’était également plaisant de se trouver dans un lieu moins fréquenté où le tumulte bon enfant des vacanciers laissait place aux chants des mouettes et discussions enjouées des marins. Pour les enfants, se fut un régal de découvrir toutes les embarcations amarrés. Parmi eux, deux bateaux musées qu’on peut visiter si on s’est bien organisé en prenant son ticket en amont avant la fermeture. Ce que nous n’avons pas fait 🙄 mais voir les navires depuis quais a suffit à émerveiller mes deux pitchounets.

Pour finir cette journée paisible, nous avons dégusté des plats du Nord dans le restaurant des 3 brasseurs. J’ai adoré l’onctuosité délicatement sucrée de la carbonade et la gourmandise de la poutine. Un vrai délice pour les papilles !

A l’abordage ! Sur les pas de Jean Bart

Les corsaires, ces marins envoyés par les souverains piller les navires des terres ennemies ont fait l’Histoire de Dunkerque. Alors nous avons plongé avec joie dans les histoires de trésors enfouis et de batailles navales en suivant les pas du légendaire Jean Bart.

Première escale, le parc du Fort Louis pour profiter de cet écrin de verdure et assister aux spectacles des pirates. La performance de la troupe de 4 chevaux et 6 comédiens – musiciens – cascadeurs – cavaliers talentueuse se tient à l’entrée du parc dans le Fort des pirates. Dans cet antre qui vous plonge d’entrée de jeu dans l’ambiance se tiennent 2 spectacles par jour. À 11h, on a tout appris tout des us et coutumes des corsaires.

Après une heure de fous rires et d’anecdotes, nous avons pu nous restaurer et profiter des nombreuses activités des lieux : toboggans, bibliothèque estivale, trampoline…

Puis à15h, en avant pour la suite avec une grande aventure ! Combats, pirouettes et malédiction étaient au rendez-vous pour nous faire passer par tout un éventail d’émotions. Les enfants en ont eu plein les yeux et en sont ressortis armés de chapeaux, pistolets et épées pour en découdre avec tous les infâmes personnages de leur imaginaire.

Après cette entrée en matière, les enfants étaient gonflés à bloc. Mon fils était fier que les passants l’apostrophe d’un « Bonjour le pirate ». C’est donc avec deux mini pirates prêts à en découdre que nous nous sommes dirigés vers le centre-ville de Dunkerque. Là se trouve la place Jean Bart avec en son centre une immense statue du téméraire corsaire.

Rencontre avec le dragon de Calais

Alors s’il y a bien une destination qui ne m’attirait pas spécialement, c’est Calais. Mais là, demeure un mystérieux dragon et la plus belle mairie de France. Nous sommes une famille de curieux alors passer si près de ces deux attractions sans y jeter un coup d’œil est insurmontable à nos yeux. Donc nous voilà bien décidés à aller à Calais ne pensant y trouver qu’un Dragon et une jolie mairie. Je suis maintenant convaincue que le titre de plus belle plage du Nord dont se vante Malo les Bains n’inclut pas les plages du Nord-Pas-de-Calais, car nous y avons passé nos plus magiques « instants plage » de notre séjour.

https://www.instagram.com/p/CD_kXWZDXM-/?utm_source=ig_web_copy_link

Nausicaa : trente mille lieues sous les mers

Je n’aurais jamais pensé trouver à Boulogne sur Mer le plus grand aquarium d’Europe. En pénétrant dans ce musée marin je m’attendais à être déçue. J’avais noté que les superlatifs sont assez courants dans le coin alors j’étais assez prudente sur les allégations des pros du tourisme du coin. Comme ce fut souvent le cas pendant ce voyage en famille en Hauts de France, je fus agréablement surprise.

*emmènent

L’aquarium est immense, chaque détail du décor est pensé pour vous immerger dans les profondeurs de l’Océan puis sur les différentes mers du monde. On peut y observer 60 000 créatures marines dont des milliers auxquelles nos rêves (ou cauchemars) les plus fous n’auraient jamais pu penser.

Cet aquarium n’a pas fait que nous divertir en nous en mettant plein les yeux. Non, en plus d’être un délice pour les yeux de ses visiteurs de 7 à 77 ans, il les leur ouvre. Dans un savant équilibre, il parvient à expliquer toute la complexité, la richesse et la fragilité des océans. On en ressort convaincu qu’une société respectueuse des écosystèmes terrestres, essentielle à la pérennité de notre espèce est encore à notre portée. Il suffit que chacun consomme et voyage autrement.

Randonnée sur la côte d’Opale : Cap Blanc Nez

Après notre visite de l’aquarium, nous avons entrepris une randonnée sur la côte d’Opale afin d’admirer l’un des grands sites des Hauts de France : le site des Deux Caps. Autant vous dire qu’entre le coucher du soleil et le temps pluvieux, les conditions n’étaient pas optimales pour profiter d’un joli point de vue.

Malgré tout, nous avons apprécié la balade le long de la côte bordée par les champs.

Info pratiques

Notre hébergement : Pour cette semaine de vacances, nous étions logés en mobile home au camping Les résidences La Becque à Warhem qui se situe à une dizaine de minutes du Dunkerque.

Mon avis : Nous avons goûté pendant 1 semaine aux joies du camping résidentiel. Si vous êtes adeptes du camping en tente pour être au plus proche de la Nature, passez votre chemin. Bien que le camping soit implanté au coeur de la campagne des Hauts de France, on est loin de l’immersion dans un paysage bucolique.

L’atmosphère qui règne est plus proche de celle d’un petit village New Age. Dans le camping, on croise des vacanciers et surtout des résidents qui vivent ici à l’année. J’ai adoré cette ambiance où l’on croise ici et là une chèvre dans l’arrière-cour d’un mobile home en bois puis des tournesols entourés de nains de jardins sur la terrasse d’une maisonnette de style californien. Et comme dans un petit village d’antan, les habitants entonnent de nombreuses salutations attentionnées dans les allées « Bonjour Catelyn*, comment vas-tu aujourd’hui ?

– Très bien Ned* et toi comment se porte ton cou ? » Vous voyez l’idée 😏.

L’accueil n’est pas strictement celui d’un camping exclusivement consacré à la villégiature. Vous ne trouverez pas un programme d’animations millimétrées organisées par les GO du lieu. Mais vous aurez peut-être comme nous la chance de profiter de l’accueil chaleureux de Carole et Rodolphe.

Pour venir depuis Paris : Comptez entre 2 et 3h de route

Quelques mots sur les Nordistes

En toute honnêteté, j’avais quelques a priori peu reluisants sur les Nordistes. Entre les films Bienvenus chez les Ch’tis de Dany Boon, Bienvenue à Marly-Gomont par Julien Rambaldi ou encore le fief FN de Hénin-Beaumont, j’avais matière à nourrir tout un tas de fantasmes négatifs.

En définitive, je me suis sentie prodigieusement bien avec les différents habitants du Nord avec qui nous avons eu l’occasion d’échanger. Je vous l’accorde, ce n’est pas après seulement quelques papotages avec des passants et commerçants dans des zones touristiques qu’on peut saisir toute la complexité d’une culture régionale. Et encore moins en saisir ses croyances et peurs profondes. En revanche, ce que l’on peut saisir c’est la capacité de l’Autre à aller à la rencontre du visiteur avec le sourire, la main tendue, une saine curiosité et un regard bienveillant. Mes enfants ont ainsi pu partager un moment de jeux de plage avec les enfants de Brandon* et Arya*; pendant ce temps, nous, les parents, nous nous racontions nos expériences de la vie confinée. Notre route nous a aussi menés sur les pas d’Ygritte et de son adorable toutou Jaloux et de nombreuses autres personnes qui ont égayé notre séjour par leur gentillesse.

*Pour garantir l’anonymat des charmantes personnes qui ont croisé notre chemin, les prénoms utilisés ici sont fictifs…. Bon, j’avoue, arpenter le point le plus au Nord du pays m’a fait plonger par l’imaginaire dans la grande épopée de Game of Thrones. Alors dans mon grand délire, j’ai un peu rebaptisé tout le monde !

J’espère que ce récit pourra vous inspirer pour vos prochaines vacances en France. Si vous avez déjà visité la destination Hauts de France, partagez vos expériences en commentaires 😊

Sur ce, le Nord vous salue !

View this post on Instagram

A Game of Thrones.

A post shared by gameofthrones (@gameofthrones) on

Cet article a 8 commentaires

  1. Clo' Voyage

    Hello, les vacances ont l’air chouettes ! Jolie région que le Nord, je n’y suis jamais allée…

  2. wanderlustmum13

    Merci pour cette découverte du Grand Nord 😉 ! Je ne connais pas du tout la région mais ce sont des paysages que j’ai bien envie d’aller découvrir.

    Quant au dragon de Calais, il a l’air magnifique ! Tout aussi bien réussi que le Minotaure de Toulouse qu’on a eu l’occasion d’approcher cet été.

    Belle journée 😉

    1. Sandra

      Le minotaure ! Je mets ça à notre liste des prochaines destination à voir

      1. wanderlustmum13

        La halle de la Machine est vraiment fabuleuse , vous ne serez pas déçue

    1. Sandra

      On était pas loin! La canicule face à la mer du Nord, sur le sable frais : exceptionnel

  3. Romain

    Ça fait tellement longtemps que je n’ai pas mangé de bonnes frites ! ^^
    L’aquarium semble être incroyablement beau et fascinant à visiter. 🙂

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.