Femmes rondes, révélez vous

Le corps féminin par Victoria' secret

La minceur est aujourd’hui le caractère suprême de beauté féminine. Il est prôné dans les médias et repris en cœur par les esprits influençables.  À tel point que les autres formes de morphologies sont continuellement occultées du champ des corps considérés présentables.

Aime le corps que tu occupesAprès tout, chacun est libre de se laisser dicter ses goûts par les diktats d’une société patriarcale qui porte au nu un unique morphotype féminin calqué sur un modèle européen. Je suis le contraire de l’archétype de beauté occidental. Je ne m’en porte pas plus mal, car il n’y a pas qu’un type de beauté et ma valeur ne se limite pas à l’apparence de mon corps. Libre à chacune de faire son chemin vers l’acceptation et le chérissement de son corps, unique véhicule de notre passage sur Terre.

Là où l’idéal de minceur me dérange, c’est quand il devient une injonction, une porte d’entrée vers la « normalité », l’acceptation par les autres. Insidieusement, un groupe de personnes qui a toute la force médiatique entre ses mains impose une vision étriquée de la beauté aux ronds. Pour imposer leur loi, ces névrosés de la minceur ont recours à deux principaux ordres distillés sous la forme de conseils bienveillants :

 

Ordre n°1 :  Cache ton corps pour mieux le mettre en valeur !

Sous couvert d’une aide pour trouver le look adapté à la grosse (= celle qui ne rentre pas dans un 38), et lui de l’aider à éviter le piège de la vulgarité, on prive les rondes de porter ce qu’elles veulent. Vous comprenez, la vue pourrait gêner ceux qui ont un problème avec leurs fesses ou cuisses trop charnues. Des grosses fesses, quelle vulgarité ! Alors il faut bien faire attention à ne pas porter d’imprimés, ne pas mettre de vêtements qui souligneraient trop les courbes, ne pas mettre de t-shirt qui montrent le grassouillet du ventre, ne pas …, ne pas… Je suis certaine que vous saurez très bien poursuivre cette liste des interdits à la ronde.

Et la plage, n’en parlons même pas à moins de passer pour une baleine. La ronde est tenue de faire disette et des exos de muscu si elle veut être « Beach Body Ready ». En résumé, si t’as trop de gras, esquive la plage ou couvre-toi d’un paréo. Ou sinon, vient profiter de la plage telle que tu es.

OrdHilda pleine de joie de vivrere n°2 : Affame-toi et bouge-toi pour être en forme !

Tout le monde est libre de son corps et de le malmener sans subir la vindicte populaire en fumant, buvant ou passant sous les UV allègrement. Mais gare à la ronde qui ose manger autre chose que des carottes. Car c’est bien connu, la grosse est forcément une paresseuse qui mange comme un porc et ne peut pas faire du sport. Un message pour ceux qui aiment se moquer des rondes qui mangent joyeusement en public: vous n’êtes pas médecin ni extralucide pour juger de l’état de santé d’une personne juste par sa silhouette. Et si vous tenez tant à jauger la santé de vos comparses enrobés, sachez que les IMC normaux et autres mesures santé que la taille ne doit pas dépasser acceptent très bien les rondeurs.

Eh oui on peut être pleinement épanouie dans sa chaire alors pas la peine de vouloir servir votre science pseudo diététique à toutes les femmes pulpeuses que vous croisez. 

 Vers la revanche des femmes voluptueuses ?Les femmes rondes ont de vraies rondeurs

Il y a bien des tentatives hypocrites ici et là de faire preuve d’un peu d’ouverture d’esprit au travers de reportages sur ces femmes rondes qui s’assument. Oui, mais les femmes en général citées n’ont absolument rien de vraies femmes charnues. Elles ont des formes oui, mais ça, c’est le propre des femmes. Alors, SkynetBiba, Elle, France 2, L’Express et consorts, de qui vous moquez vous ? Rien que l’emploi du mot « assumer » pose problème ! Que ceux qui trouvent un autre qualificatif que mince et en forme pour qualifier ces femmes lèvent la main:

Dans une société qui déclare assurer les libertés individuelles à tous, il est temps aussi de reconnaître tous les corps ! Heureusement, il y a des activistes cachés dans les tréfonds des réseaux sociaux qui montrent chaque jour l’aberration du diktat de la minceur pour que tous les corps marchent fièrement sur la place publique.

 

Et vous quel rapport entretenez-vous avec votre corps ?

Cet article a 8 commentaires

  1. manouella92

    Coucou Sandra,

    En tant que conseillère en Image, je ne suis pas tout a fait d’accord avec toi sur « l’ordre n°1 ». Je ne pense pas qu’on « prive » les rondes, quoique dans certains magasins où les tailles s’arrêtent au 42 je suis tout à fais d’accord. J’ai vu des femmes ronde venir me voir (2) pas pour maigrir mais justement pour porter des vêtements et avoir un style en accord avec leur corps mais pour surtout être à l’aise. Je leur ai fais découvrir leur atouts et c’est ça le plus important. Ensuite je suis d’accord on peut parfaitement être épanouie dans sa chair sans céder à certains diktat. Je le dis très souvent; ce qui est important c’est d’être en harmonie avec ce que l’on attend de soi et l’impact que nous voulons avoir sur les autres.

    Bises à toi
    Eugénie de Popup’Image

  2. malyloup

    outre le diktat de la minceur, il y aussi celui de la ‘jeunesse’……..et parfois on cumule les deux…..alors, comme le disait Coluche (pour couleur de peau et religion et que tu cumules les deux…) ça peut être très très dur….

  3. Lairco

    Super article !

    Et c’est dingue, parce que lorsque je regarde les photos, je trouve toutes ces femmes sublimes, mais lorsque je pose les yeux sur mon propre corps (même habillé) c’est uniquement un jugement sévère, voir du dégoût qui pointe son nez. Lorsque je mange en public j’ai toujours ces pensées qui se pressent, la peur qu’on pense que je prends une salade pour faire genre mais que derrière je ne mange que des frites, mais ne pas prendre des frites pour ne pas qu’ils se disent « ah bah tu m’étonnes la grosse ». Toujours quelque chose en tête qui me fait comprendre que je devrais manger ceci, pas cela, de cette façon, mais que de toute façon on ne me croit pas, ça se voit sur mon corps …

    Lorsque je fais du sport, toujours des tonnes de pensées de ce que les autres doivent se dire « tiens la grosse s’y met, mais c’est trop tard pour le bikini sur la plage ».

    Bref, la société a bien réussi sa mission, me faire culpabiliser et avoir honte. En permanence.

    1. sandra

      C’est toujours un peu difficile de s’affirmer et d’être fier de qui on est quand on ne correspond pas aux normes valorisées dans la société où on vit. Mais il faut essayer petit à petit de regagner son estime. Les normes, c’est nous qui les définissons collectivement. Elles peuvent évoluer vers plus de diversité ! Bon courage à toi.

  4. Louis Konsack

    Merci de décomplexer celles qu’on nomme les « rondes ». Pour moi, ce sont les plus belles.

  5. csaintonge

    Je crois que les couturiers ont mis la minceur à la mode parce que :
    1° une femme sans forme est plus facile à habiller
    2° La majorité des couturiers sont des hommes qui n’aiment pas les femmes

    Il peut être flatteur d’aller au restaurant avec une grande femme sans forme avec un jolie visage et qui porte ses vêtements avec élégance, mais, ce n’est pas obligatoirement celle là que l’on choisirait pour passer une nuit chaleureuse.
    Flatter son ego ou réjouir ses sens ? Une femme avec des formes apporte souvent les deux
    cordialement Camille

  6. Ne nous mentons pas. C’est vrai que vivons en permanence avec ce diktat de la minceur qui nous imposé par les média. Et il est très difficile pour celles qui ne rentrent pas dans les standards de s’identifier et de se construire.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.