Des citations pour célébrer la richesse de la diversité culturelle

5 réponses

  1. Ma préférée est celle de CHIRAC

  2. raannemari dit :

    « Je suis le fruit d’un brassage séculaire entre des millions de molécules, de gènes et de spermatozoïdes. » (Albert Jacquard)
    « Si tu diffères de moi mon frère, loin de me léser tu m’enrichis. » (A de Saint-Exupéry)
    « La diversité de chacun fais la richesse de tous. » (J. Beaucarne)
    « Dès le moment où nous sortons du ventre de notre mère, nous devenons toutes et tous des émigrés. » (J. Beaucarne)

  3. GinTonHic dit :

    Bonsoir,

    Je suis en accord avec vous.

    Mais le cas du Québec, comme on m’en a parlé depuis ma tendre enfance, comme je le constate aux fils des ans (je suis québécoise de « vieille » souche ! ) est on ne peut plus étrange.

    Nous, les Québécois francophones de « vieille » souche, avont toujours eu à nous battre pour être acceptés par le reste du Canada, qu’on pourrait dire anglophone. Des centaines d’années de batailles pour notre langue, qui n’est toujours pas acceptées.

    Des années de quasi esclavage au profit des anglais. René Lévesque, qui fut Premier Ministre, nous a sauvé avec sa Loi 101 : la langue française reconnue comme langue officielle au Québec, ce qui a certe fait suer bon nombre d’anglophones dans tous le Canada.

    Puisque nos batailles pour être acceptés du reste du Canada perdurent, cela peut nous rendre, nous Québécois francophones, un peu frileux devant une ouverture de notre pays envers d’autres communautés.

    Nous, Québécois francophones, sommes moins bien venus dans notre propre pays que d’autres ethnies. Oui. J’ai bien dit ethnies. Car c’est comment je me sens dans mon pays. Une ethnie francophone de couleur blanche.

    C’est aussi pour cela que de nombreux Québécois francophones souhaitent faire du Québec un pays à part entière.

    Malgré tout, les Québécois sont accueillants mais nous pouvons nous choquer devant l’arrogance de certains immigrants qui veulent transformer la terre d’accueil en lieu qu’ils ont quittés.

    Mais pour tous ces immigrants qui reconnaissent que le Québec est le meilleur « pays » (j’ose dire) du monde et qu’il doit demeurer exactement ce qu’il est, je vous salue. Car si vous vous sentez bien ici, c’est grâce à ce qu’était le Québec avant votre arrivée. Et il en sera ainsi tant et aussi longtemps que vous ne tenterez pas de recréer le pays que vous avez quitté.

    • sandra dit :

      Bonjour GinTonHic, merci beaucoup d’être venu éclairer cette question de la diversité ici avec ton expérience québécoise.
      Personnellement, je ne vois pas les échanges culturels comme une bataille où un groupe prendrai l’ascendant sur l’autre. Les cultures ne sont pas figées. Elles peuvent s’enrichir mutuellement si les gens restent suffisamment ouvert et ont l’intelligence de respecter la culture majoritaire. Mais j’ai bien conscience de la difficulté de penser la société multiculturelle. Tâchons juste d’être tolérants les uns avec les autres.

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :