7 idées fausses sur les cheveux crépus

15 réponses

  1. Pongnon dit :

    J’ai rarement lu un papier sur la promotion du cheveu crépu aussi convaincant.
    C’est réconfortant, merci encore.

  2. Sophie dit :

    Bonjour ,
    Je suis une éthiopienne adoptée à 2 ans, j’ai aujourd’hui 16 ans et mon entourage est entièrement constitué de personnes au sublimes cheveux lisses … évidemment je pensais que mes cheveux étaient une erreur et j’ai enchaîné les defrisages! Mais en lisant votre article j’ai trouvé vraiment la motivation pour assumer mes cheveux ! Alors merci beaucoup ! 🙂

  3. thié dit :

    J’adore cet article et j’adore les coupes afro !
    ….je diffuse.

  4. Elvire Wado dit :

    Je suis entièrement d’accord avec cet article et en remercie l’auteur pour son initiative. Je ne connaissais même pas la nature de mes propres cheveux car des mon jeune âge, j’ai appris les défriser.. Et je pensais cela normal, je pensais mon temps dans les défrisages, les tresses, les nattes mais je n’ai jamais été satisfait du résultat…fatiguée et lassée par ces traitements coûteux et désastreux, j’ai pris une décision assez surprenante et courageuse : je suis rentrée dans un salon quelconque un soir et j’ai demandé au coiffeur de me faire la boule à zéro!!! Il était assez choqué et surpris. Je suis ressortie quelques instants plus tard sans aucun cheveux sur la tête et quel bonheur de sentir du vent sur sa tête. C’est fou mais je me sentais délivrée et soulagée. Mon entourage était choqué. C’était un nouveau départ avec mes vrai cheveux et j’étais près à l’assumer. Presque deux ans après, je peux vous dire que je ne regrette pas, mes cheveux ont bien poussé et j’ai l’impression de me redécouvrir car j’ai plus de choix et c’est nettement moins coûteux. Ce n’est pas évident mais je préfère l’entretien de mes cheveux crépus que celui de cheveux défrisés. Et puis Dieu ne s’est pas trompé en nous créant ainsi..Bon courage a tous.

  5. Taquet dit :

    Ça fait tellement du bien de lire un article comme ça! Il motive beaucoup ! C’est la première que je laisse mes cheveux naturelles aussi longtemps, j’ai appris à les découvrir, j’ai l’impression d’être enfin une vrai noire !

  6. Dsmali dit :

    Merci pour cet article réconfortant. Je fais aussi partie de la génération qui a appris à se défriser plutot qu’à entretenir ses cheveux. Je garde un souvenir assez traumatisant de mes cheveux crépus car ma mère se battait avec mes longueurs. J’aimerais arrêter le défrisage, j’espace autant que possible mais mes racines sont in.coi.ffables. Les coiffeuses quand elles mettent le peigne dans mes cheveux arrêtent de sourire et je passe pour la file négligée pas capable de se peigner les cheveux. Elles comprennent vite quand elles ont passé 15 min à se battre avec mes repousses pour au final ne pas réussir à passer le peigne. Du coup, je ne sais vraiment pas quoi faire ….

    • Bonjour Dsmali, je comprends bien que tu aies des difficultés à entretenir tes cheveux de à cause de la double texture. Tes cheveux naturels ne sont pas impossible à entretenir. Seulement, ils doivent être entretenus de manière adaptée (humides et avec un peigne à dents larges) , différente de la partie defrisee. C’est pour ça que tes repousses sont ingérables. Bonne chance à toi…

  7. Rondel dit :

    Merci, je pense que je vais arrêter les defrisage, j’ai été concaicu que les cheveux au naturel était plus beaux 😉

  8. Votre article sur les cheveux crépus ne m’a pas convaincu, j’aurais aimé que vous traitiez de la cause de la structure du cheveux crépu….je suis une américaine blanche avec les cheveux très crépu, je suis en porte à faux entre la coutume des blancs et des noirs.
    Je déteste ce type de cheveux, ne détournez pas la question…….il y a beaucoup de femmes blanches qui ont ce type de cheveux, quoi faire avec, se raser la tête et porter une péruque?

    • Bonjour Francine,

      Merci de partager avec nous ton point de vue. Après que tu souhaite dénigrer les cheveux qui entoure ton visage est ton choix. Que d’autres souhaitent s’accepter ne devrait pas te perturber et ça pourrait t’inspirer. On vit en meilleure harmonie avec soi même quand on s’accepte sinon, le défrisage et le lissage existent. Tu peux également opter pour des tresses, des « passes_mèches », tissages…

      Ensuite tes allusions à ta couleur de peau, je ne vois vraiment pas où tu veux en venir… C’est un fait que les cheveux frisés à bouclés sont stigmatisés. Tu en fais d’ailleurs une belle démonstration ! Que tu sois blanche et frisée ne change rien à cela. Explicite le fond de ta pensée s’il te plait ;).

      Le pourquoi de la structure des cheveux crépus, il me semble que pour savoir ça, il faut voir du côté de l’ethno-biologie. Moi, je suis juste une fille qui a appris à accepter sa texture de cheveux et qui souhaite aider d’autres à en faire autant et pas une ethno-biologiste.

      Bonne continuation à toi !

      Sandra

  9. christiane dit :

    Cela fait des années que je n’ai pas défrisé mes cheveux, d’ailleurs je n’aimais pas la structure des cheveux défrisés (trop raides), ce n’était pas moi. C’est vrai que les cheveux crépus demandent de l’entretien, mais à la longue on s’y fait. Je trouve dommages que les femmes noires n’assument pas leurs cheveux et mettent ces perruques lisses et brillantes qui les rendent laides.

  1. 15 août 2015

    […] les intériorisent, complexent (…) et deviennent les bourreaux d’autres, « plus noirs ou plus crépus » qu’ils ne le sont. Le 21ème siècle a gardé les séquelles de la colonisation et de […]

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :